top of page
  • Photo du rédacteurDiot-Siaci Institute

[Enquête] Epargner pour la retraite grâce à son entreprise : un choix privilégié des salariés


Selon une enquête*, menée par Audirep, pour le compte d’Amundi, Crédit Agricole Assurances et le Diot-Siaci Institute, auprès de 1 500 répondants volontaires (actifs et retraités) détenant des produits d’épargne salariale et retraite (PEE, PERCO/PERCOL, Article 83/PERO) :

  • Près de 8 salariés sur 10 épargnent déjà en vue de la retraite

  • 47% des retraités ex-salariés auraient aimé épargner plus pour assurer leurs dépenses

  • Un tiers des salariés - qui n’épargnent pas encore**- ne savent pas comment s’y prendre

  • Chez les actifs de moins de 45 ans, 1 salarié sur 2 attend du conseil




Près de 80% des salariés épargnent en vue de leur retraite

80% des répondants déclarent déjà épargner pour leur retraite et 10% supplémentaires souhaiteraient pouvoir le faire mais n’ont pas commencé. Ils ne sont que 9% à ne pas envisager d’épargner pour leur retraite. Pour les salariés n’ayant pas commencé à épargner (19%), le principal frein à l’épargne retraite reste le manque de ressources (pour 62%), suivi du manque de conseil (31%).



45 ans, un âge pivot pour épargner davantage

Si la proportion de salariés épargnants augmente avec l’âge (84% chez les 55-59 ans), elle est également plus forte chez les actifs issus de grandes entreprises (86%) et davantage encore pour les plus aisés financièrement (95% chez les actifs ayant un revenu annuel supérieur à 100K€). La part des épargnants bondit de près de 20 points à partir de 45 ans, de 64% chez les moins de 45 ans à 81% pour les 45-55 ans, faisant de 45 ans un âge pivot en matière d’épargne retraite.



1 salarié sur 2 envisage l’épargne en entreprise face aux inquiétudes liées à la baisse du pouvoir d’achat à la retraite

50% des salariés qui épargnent déjà seraient incités à épargner davantage avec la réforme du système des retraites. La tendance est identique pour 31% des « non épargnants ». Près de la moitié des non-épargnants envisage même en priorité l’épargne retraite collective proposée par leur entreprise (44%).


D’une façon générale, la moitié des répondants (52%) verse au moins 2 000€ par an dans son plan d’épargne retraite, 72% y consacrent au moins 1 000€. Même si le panel interrogé est naturellement composé de salariés bénéficiant de dispositifs d’épargne collectifs, il est à noter que les trois-quarts détiennent d’autres types d’épargne : 42% une assurance-vie et 33% une épargne retraite individuelle.



Conseil et accompagnement : des attentes marquées, surtout chez les actifs de moins de 45 ans

Pour préparer sa retraite, 31% des répondants - qui n’épargnent pas encore - ne savent pas comment s’y prendre. Ce taux atteint même 51% chez les plus jeunes actifs (moins de 45 ans). Si les conseils personnalisés arrivent en tête des souhaits d’accompagnement (pour 64%), les placements conçus pour la retraite et proposés tôt dans la vie active (pour 51%) ou encore les simulateurs pour évaluer ses revenus à la retraite et/ou pour définir ses besoins d’épargne (pour 48%) sont également attendus.

D’ailleurs, la moitié des jeunes retraités (47%) interrogés estime avoir manqué de conseils pour préparer leur retraite. Ils auraient préféré épargner plus pour faire face aux diverses dépenses, notamment les loisirs : 51% auraient besoin de 300 à 500€/mois supplémentaires.

Si la caisse de retraite est l’interlocuteur spontanément le plus cité pour accompagner la préparation du départ en retraite (40% des répondants), le gestionnaire d’épargne salariale et de retraite collective ou le cabinet conseil arrivent en second rang (respectivement 29% et 26%) devant l’entourage.



Date de départ, montant de la retraite : un tiers des salariés s’interroge

62% des répondants affirment connaitre leur date de départ à la retraite, mais moins de la moitié (46%) connaît le montant de ses futures pensions et un tiers (73% chez les moins de 45 ans) ne connait ni sa date de départ ni le montant de ses pensions. Trois facteurs jouent sur le degré de connaissance :

  • L’âge : les plus âgés ont une connaissance plus précise

  • La taille de l’entreprise : les répondants des entreprises de plus de 5 000 salariés ont une meilleure connaissance de leur future retraite

  • Le niveau de revenu : les cadres / cadres supérieurs / professions intermédiaires sont plus avertis



Mickaël Berrebi, Responsable du Diot-Siaci Institute précise « L’enquête confirme le besoin d’être conseillé : un conseil personnalisé pour les salariés afin qu’ils soient mieux préparés à la retraite, mais aussi pour les entreprises dans le cadre du déploiement de dispositifs de fin de carrière adaptés. »


Catherine Leroy, Directrice Epargne Salariale & Retraite d’Amundi indique : « La quasi-totalité des salariés est maintenant convaincue de la nécessité d’épargner pour préparer sa retraite sur le plan financier et trouve dans l’épargne retraite en entreprise une réponse particulièrement adaptée. »


Pierre Guillocheau, Directeur des assurances collectives et Directeur général de Crédit Agricole Assurances Retraite souligne « La constitution d’un complément de retraite devient clairement un enjeu pour les Français en particulier les cadres. L’anticipation est clé et pour cela les salariés ont besoin d’être sensibilisés et accompagnés. »






* Méthodologie de l’enquête :

Réalisée online par l’Institut de sondage Audirep, cette enquête a été menée à la demande d’Amundi Epargne Salariale et Retraite et Crédit Agricole Assurances, partenaires et créateurs de la première plateforme de services complète en épargne salariale et retraite d’entreprise, et le Diot-Siaci Institute, structure de recherche et de réflexion du Groupe Diot-Siaci, leader dans le conseil en retraite & investissement. Objectif : comprendre comment les salariés bénéficiant de dispositifs d’épargne collective envisagent de préparer ou préparent déjà leur retraite, leur degré d’appétence pour les dispositifs de retraite et identifier les attentes particulières en termes d’accompagnement - dans un contexte de réforme des retraites.

Elle a été administrée via un lien de réponse intégré au site épargne salariale et retraite d’Amundi (www.amundi-ee.com) entre le 25 novembre 2022 et le 9 janvier 2023 (durée 8 à 12 mn) auprès de répondants volontaires détenant des produits d’épargne salariale et retraite (PEE, PERCO/PERCOL, Article 83/PERO) gérés par Amundi et Crédit Agricole Assurances (1491 répondants, 1201 actifs et 290 retraités). Profil répondants actifs = 73% des hommes, 53 ans en moyenne dont 54% n’ont pas/plus d’enfant à charge ; 56% sont CSP+ et 48% travaillent dans une Grande Entreprise (51K€ de revenu moyen, 81% sont propriétaires et ont 130 K€ de patrimoine moyen). Profil répondants retraités = 78% des hommes, 66 ans en moyenne, 76% sont mariés, pacsés ou en concubinage, 62% sont CSP+, 53% travaillaient dans une Grande Enterprise (38K€ de revenu moyen, 81% sont propriétaires et ont 146 K€ de patrimoine moyen).


** Même s’ils détiennent des dispositifs d’épargne salariale, les répondants déclarant ne pas épargner dans un dispositif d’épargne retraite collectif et/ou dans un dispositif d’épargne retraite individuel.

 

Comments


bottom of page